//
you're reading...
Nouvelles

Comment soigner une phylctène ? (Apparation d'ampoules sur les zones de frottement)

Définition :

Une ampoule est due au frottement de la peau à un endroit précis. Son nom médical est la phlyctène, un terme qu’on utilise surtout pour les brûlures peu graves.
La peau est composée de trois couches : l’épiderme en superficie ; le derme en dessous, qui contient les poils, les vaisseaux et le tissu fibreux ; l’hypoderme, composé de cellules graisseuses.
Lorsque l’on porte des chaussures mal adaptées, la peau frotte contre le cuir. Elle s’échauffe et devient rouge à l’endroit du frottement. L’épiderme se décolle, une bulle se forme avec du liquide à l’intérieur : c’est l’ampoule.
Elle est très douloureuse. Si on poursuit son activité, la bulle se perce. Il reste une ulcération, ce rond rouge qui fait mal dès qu’on le touche.

Pour les sportifs :

L’ampoule est la plaie inévitable du sportif… mais aussi des adeptes des chaussures neuves !
Elle peut survenir à n’importe quel endroit, dès qu’il y a un frottement. Pour les joggers, ce sont les pieds, et les mains, pour ceux qui font du tennis ou de l’aviron, et même les fesses, pour les cyclistes.
Certains facteurs favorisent l’apparition des ampoules. Un matériel inadapté, bien sûr, est la première cause de frottements. Si par exemple, vous achetez des chaussures, surtout attendez la fin de l’après-midi. Votre pied sera gonflé à ce moment-là et la chaussure épousera alors correctement la forme de vos petits petons.
Pour les adeptes de la course, l’astuce est de choisir des chaussures avec une ou deux pointures de plus, car les pieds pendant la course ont tendance à s’allonger.
Autre facteur influent : les conditions atmosphériques. Elles jouent un rôle non négligeable. Les amateurs d’aviron sont ainsi particulièrement touchés.
L’été, la sueur augmente la macération et le glissement sur la rame. Et l’hiver, ce sont la pluie et le vent qui sont en cause. Les rameurs doivent alors serrer la rame plus fort. Et les ampoules apparaissent.

Prévention et traitement :

L’ampoule n’est pas grave mais elle peut s’infecter ou se transformer en crevasse. C’est pourquoi, il faut agir avant.
Pour prévenir l’apparition des ampoules, on utilise du talc ou des pansements adhésifs pour protéger la zone de frottement. Les pommades grasses servent à lubrifier ce même endroit. C’est très efficace.
Les sportifs qui s’apprêtent à faire de la marche ou de la randonnée sur plusieurs jours peuvent également suivre un traitement préventif de trois semaines. Ils font ce qu’on appelle un tannage de la peau, qui permet de la préparer avant les grandes épreuves.
Le plus souvent, on utilise du citron ou de l’acide citrique et des pommades anti-échauffement, que vous trouvez dans n’importe quelle pharmacie.
Il faut bien entendu éviter de porter ses nouvelles chaussures le jour du marathon ou toute une journée pour les moins sportifs… La chaussure doit se « faire » progressivement.
Enfin, surtout ne prenez pas de l’alcool à 90 ou 60 degrés. L’éosine ou la bétadine sont très efficaces quand il faut soigner une ampoule !

Les soins :

Si les précautions d’usage n’ont pas servi, vous devez vivre avec votre ampoule. Encore une fois, il est préférable de soigner l’ampoule avant qu’elle ne devienne trop grosse. Les médecins s’entendent pour dire qu’il faut laisser l’ampoule intacte et attendre qu’elle se résorbe d’elle-même. L’ampoule est le moyen de défense qu’a trouvé notre corps pour protèger le derme contre la friction. Il faut éviter de crever inutilement l’ampoule, le liquide présent dans la cloque favorise la cicatrisation. On doit plutôt chercher à la protéger.

Il existe des pansements spécialisés expressément pour les ampoules. Ils sont faits d’un gel stérile qui apaise la sensation de brûlure, protège l’ampoule et diminue la friction. Parmi ceux-çi, on retrouve les pansements Compeed et SecondSkin (classe pharmaceutique : Hydrocolloïdes), disponibles dans toute bonne pharmacie. On laisse ces pansements sur l’ampoule jusqu’à ce qu’ils se détachent d’eux-même, soit 2 ou 3 jours. Il est donc important de les appliquer sur une peau propre et sèche. On peut aussi les appliquer préventivement, avant que l’ampoule ne se forme. Ca permet de continuer notre ballade sans plus de douleur.

Si l’ampoule est bien gonflée, on peut mettre un pansement troué (en forme de beigne) qui mettra la pression autour de l’ampoule tout en protégeant celle-çi de la friction.

Uniquement si l’ampoule devient trop grosse pour gêner vos mouvements, vous pouvez la crever. Il est préférable de le faire avec une aiguille stérilisée (ce qu’on ne trouve pas partout en patin à moins de trainer une trousse de premiers soins complète). Percez l’ampoule et appuyez doucement sur la cloque pour faire sortir le liquide.

Une fois l’ampoule crevée, que vous l’ayez crevée ou qu’elle se soit crevée seule par manque de soins, vous devez la traiter comme une blessure superficielle. Vous ne devez jamais enlever l’épiderme qui recouvre l’ampoule. Cette peau constitue encore le meilleur pansement durant le processus de cicatrisation. Cependant, comme l’épiderme a été brisé, la barrière protectrice du derme est rompue et on doit prendre certaines précautions pour éviter les risques d’infection. Vous pouvez nettoyer l’ampoule avec de l’eau propre, sècher la peau et appliquer un pansement adhésif hermétique stérile (Compeed ou SecondSkin). Conservez le pansement jusqu’à ce qu’il se détache de lui-même. Vous pouvez aussi désinfecter l’ampoule avec une solution d’iode et appliquer un pansement sec (BandAid). Changer ce genre de pansement quotidiennement. Lorsque vous le faite, vérifiez la présence d’infection. Si tel est le cas, vous devez bien nettoyer la plaie. Vous pouvez appliquer une crème antibiotique (Polysporin). Si l’infection persiste, consultez un médecin.

Ne jamais utiliser le truc de grand-mère qui consistait à enfiler une aiguille, à l’introduire dans l’ampoule, d’un bord à l’autre et à laisser dépasser le fil pour faire sortir le liquide. C’est la meilleure façon de créer une infection!

En conclusion :

Comme toujours, la prévention est sans égal !

Evitez l’apparition des ampoules le plus possible ou soignez-les le plus tôt possible. Trainez toujours avec vous quelques pansements. S’ils ne vous servent pas personnellement, jouez au secouriste et vous allez vous faire des amis reconnaissants. Ainsi vous pourrez faire de belles et longues ballades sans douleur!

Publicités

À propos de yablog

https://moblogfr.wordpress.com/

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :